Structures temporaires : Unfinished wall work

Exposition individuelle présentée du 6 avril au 6 mai 2018 à Engramme à Québec.

Un escalier qui mène à un mur, des murs ouverts ou construits à l’envers, des vis mises à nu, du mobilier inutilisable, des surfaces non fonctionnelles, voire molles… avec Structures temporaires: Unfinished wall work, Ann Karine Bourdeau Leduc déjoue avec habileté les codes de la rénovation pour les faire traverser du côté des arts visuels. La jeune artiste, qui présente chez Engramme sa toute première exposition solo, a appris à dessiner sur les chantiers de construction où opérait son paternel. Elle connaît les matériaux sur le bout des doigts, voit leur beauté cachée et les utilise pour composer des compositions soignées, où elle dose savamment les couleurs et les textures. Elle cueille dans les quincailleries des échantillons de motifs qu’elle multiplie, modifie et imprime à sa guise — ce qui lui permet par exemple de mettre de la laine minérale en rouleau propret au creux d’un mur, où d’imprimer un comptoir sur du tissu. Entre ses maquettes bien encadrées et ses morceaux d’espace domestique décalé et renversé, le visiteur peut jouer à trouver les différences.  — Josianne Desloges, Le Soleil

© Ann Karine Bourdeau Leduc 2019